Voici classés par ordre chronologique de rencontre, les artistes qui nous transmettent leurs cordes.

Ils ne souhaitent aucunement en tirer un bénéfice personnel pour leur carrière, en bénéficiant d'un nouvel axe de communication quelconque et à la mode.
Ils souhaitent rester à leur place d'artiste, et ne cherchent évidemment pas à faire la morale à qui que ce soit.
Ils ne jettent plus leurs cordes...c'est aussi simple que cela.

Music Solidarity respectera toujours leur volonté de discrétion, c'est la moindre des choses.


Pour nous, il n’a fallu qu’une seule note pour aimer la voix et la musique de Irma. Elle est bourrée de talent mais pas que, car elle est avant tout d’une extrême gentillesse. Entre son lancement aux Etats-Unis, et la sortie en France de son 1er album Letter to the lord…elle a accepté sans hésiter de devenir la marraine de notre association (album Letter to the Lord disponible sur Itunes). Cliquer ici

Natty et Nordine de Sinsemilia ont très gentiment accepté de nous soutenir. Ils viennent à peine de clôturer leur formidable tournée à l'occasion de leur anniversaire...

20 ans sur la route, des milliers de concerts, de sourires partagés, mais aussi plus d'1 millions d'albums vendus, et un album Live sorti en 2013! Natty ramène ses cordes dans son magasin de musique favori l'Electroshop, un Point Récolte Music Solidarity.  

Avant de se concentrer sur sa carrière solo, Déné Issébéré est une chanteuse malienne qui a collaboré avec de grands noms de la musique malienne comme Toumani Diabaté, Néba Solo, Lobi Traoré... Elle a aussi participé à différents albums internationaux (Frederic Galliano, Toma Sidibé et Issa Bakayoko). Elle entame sa carrière solo par un premier album solo "Ogopo" qui rencontrera un énorme succès au Mali. En 2006, elle sort au Mali son second album "Ladilikan" qui lui permettra de rencontrer Manu Eveno (guitariste du goupe Tryo). Cliquer ici

Sur la route toute l’année, Broussaï nous a démontré concert après concert qu’il pouvait enflammer n’importe quelles scènes, de l‘Olympia de Paris aux Francofolies de Montréal. Aujourd’hui, il s’impose comme une référence dans le milieu du Reggae Français. Cliquer ici

Seul en scène Olivier Gotti a défendu longtemps un blues qui emprunte les sons de slide et le timbre de voix tantôt à Xavier Rudd, tantôt à Ben Harper. Pour autant, l’artiste mystérieux qui semble sorti du fin fond du Mississipi, nous laisse béats devant ses chansons qui rappellent les vieux sons blues alors qu’ils sortaient à peine des champs de coton. Après l'IBC de Memphis, et l'ouverture de Jazz à Vienne pour Mr Santana lui-même, son nouvel album (avril 2014) est une véritable réussite Cliquer ici

La fuite en avant, est fortement conseillée comme le chante Debout sur le Zinc dans ce sixième album. Bousculade des sentiments, candeur réconfortante et boule de tendresse sont au rendez-vous. C’est d’ailleurs la marque de fabrique de ces artisans voyageurs, ouverts au monde depuis la création en 1995 de ce drôle de groupe au nom bizarre. La fuite en avant, est un instantané de ce que vivent les humains de la planète DSLZ. Des hommes remplis d’émotions, de doute, qui regardent le monde dans lequel ils vivent, en toute humilité, avec maturité. Un album qui s’écoute comme on lit un livre. Il faut savoir tourner la page en arrière pour mieux comprendre et revenir à l’essentiel. Un peu de tendresse dans ce monde de brute, ça n’a rien d’insultant de nos jours...Cliquer ici

Alternant passages aériens et rythmiques hypnotiques, les compositions de White Note pourraient s'inscrire dans une mouvance post/atmospheric-rock. Elles brassent diverses influences, de Radiohead à Sigur Rós, en incluant des sonorités nouvelles et une certaine recherche structurelle, tout en flirtant avec la pop. Leur premier album "Undo Me" vous plongera dans une ambiance aux différentes teintes dont le fil blanc sera la voix, souvent fragile, parfois torturée, toujours mélancolique. Le groupe prépare actuellement l'enregistrement d'un EP prévu pour septembre 2012, ainsi qu'une tournée aux Pays-Bas au mois d'octobre. L'initiative de Music Solidarity a particulièrement touché le groupe, et chacun des membres se retrouve dans cette démarche humaine et généreuse. Cliquer ici.

Quelle nouvelle lorsque l'on a appris que, suite à notre présence aux Eurockéennes de Belfort, Monsieur Hubert-Felix Thiéfaine souhaitait nous soutenir...car c'est un artiste que l'on apprécie beaucoup (c'est facile), de part sa musique, son engagement, sa générosité sans limites, ses textes...(ça va mieux?). "Ecolo" (mais quel mot horrible), il l'est c'est certain, par exemple en dénonçant le nucléaire... Mais il dénonce tellement plus. D'ailleurs il ne nous a pas attendu pour décrire la folie de ce monde...Quand les textes se mettent à "coller" à la musique, nous appelons cela de l'art. Cliquer ici

Croisé lors du festival des Rencontres Brel, Remy (clavier) de Zebda décida en 1 minute de me présenter toute l'équipe tout en disant que le projet est "génial"..., et voilà comment Zebda a décidé de nous soutenir. Que l'on apprécie ou pas leur musique, leur gentillesse, leur authenticité, leur accessibilité, leur simplicité sont tout simplement exceptionnelles. Cliquer ici

Avec un tel nom, difficile pour La Ruelle en Chantier de dissimuler son goût pour la chanson populaire. Depuis 2007, ce quatuor d’origine auvergnate véhicule sa joie de vivre et son attachement pour la chanson française. Une volonté acharnée de donner à un large public, l’envie de fredonner ses airs et l’inciter à danser. Sous la plume de Jérémy François, les textes parlent de la vie, des rapports humains, de l’amour. Certaines histoires sont malicieuses et festives, d’autres touchantes et nostalgiques où se côtoient la guitare, la basse, l’accordéon et le violon. Leurs influences proviennent à la fois de grands auteurs de la chanson (Brassens, Brel…), mais aussi de la scène indépendante de ces dernières années (Les Ogres de Barback, La Rue Kétanou, Les Cowboys Fringants…). Cliquer ici

Les 3 maliens de SMOD sont incroyables…repérés en 2005 par Manu Chao alors en enregistrement à Bamako, il n’ont cessé depuis de grandir et se faire connaître. Imaginez un peu, en 2008 ils ont réalisé une grande tournée et joué avec Touré Kinda, Matthieu Chedid, Tiken Jah Fakoly, Salif Keita, Amadou et Mariam, Oumou Sangare, Manu Chao... Leur dernier album produit par Manu Chao est une petite bombe! D’ailleurs pour eux, le Hip Hop est une musique rebelle…Cliquer ici

Wailing Trees est un jeune groupe de reggae/roots/jazz originaire de la région lyonnaise. Nous les avions découvert à Vienne aux Authentiks, où ils avaient réussi à s'imposer entre Broussaï et Groundation... Leurs compositions, originales et d’une rare fraicheur, font ressentir les influences de groupes tels que Groundation, Dub Inc, Sebastian Sturm, the Wailers et bien d'autres…Les Wailing Trees sont nés d'un amour commun pour la musique et comptent bien faire parler d'eux. Leur 1er maxi, sorti en octobre, a donné le coup d’envoi d’une tournée promotionnelle. Cliquer ici

Merci à Vanupié pour sa gentillesse, directement le courant est passé. Alors ce gars a une histoire magnifique à vous offrir, celle d'un passionné du son et qui passe du métro parisien à la tournée avec Groundation. Sa voix inimitable amène un truc que j'aime énormément personnellement. Le nouvel album va sortir le 8 oct FreeBirds (Soulbeats Records). Il est à fond pour notre petite association et je le remercie lui et Marc chaleureusement pour leur accueil. Cliquer ici

Groundation partenaire...si l'on m'avait dit cela 2 ans auparavant, je n'y aurai évidemment JAMAIS cru. Des musiciens incroyables, des humains "normaux", c'est à dire comme je les entends, plein de gentillesse, d'ouverture d'esprit et d'amour...(oui, oui), et tous extrêmement sensibles aux problématiques environnementales et sociétales. Certains journalistes parlent de "meilleur groupe de reggae du monde", pfff toujours cette histoire de compétition, personnellement je pense que c'est un son unique, agrémenté par un travail énorme, au service du Reggae, inimitable...

Jenny in Cage, c'est un super groupe de Rock français (si, si) originaire de Paris, et qui sort son nouvel album  (produit par Fred Duquesne) "the perfect side of nonsense"...Depuis sa création en 2008 par Pascal Giudicelli, le groupe est porté par l'envie de composer une musique simple, naturelle et chargée d'émotion. Le quatuor séduit par son rock aérien, mélancolique et intense, porté par un chant (Anglais) subtil qui illustre une écriture introspective et imagée. cliquer ici


Dans sa grande marmite Zappaienne, Gowy fait bouillir rock, metal et reggae avec un zest de samples ambiance prog...La mixture donne un rock puissant et melodique ou leurs textes en francais cotoient des instrumentaux aux couleurs variees. Affectionnant des styles et des influences tres differentes voir conflictuelles (ce n'est pas un doux euphemisme: Kiss, Otis Redding et Ravel ont souvent du mal a cohabiter sous le meme toit), le groupe a trouve un terrain d'entente passionn.. sous les barrieres etoilees d' Hendrix, Zappa et Steve Vai. Plus d'infos cliquer ici.



 Mais aussi :


Happy Violence, cliquer ici
Rodeo Massacre

The big surf
Léonard Mule, cliquer ici
Mattias Mimoun, pianiste, compositeur
The 4th Revolution, cliquer ici
Towerbrown, cliquer ici
Grassering, cliquer ici
The Dying Seed, cliquer ici
Selfish Doll, cliquer ici
Collapse, cliquer ici 
Mondays, cliquer ici